Pas de commentaire

Un très bon millésime 2019 pour le commerce de luxe français

L’année 2019 a été très dynamique en ce qui concerne le marché des commerces de luxe en France, avec plus de 50 ouvertures, en hausse de 28 % par rapport à 2018, selon le bilan annuel.

Le marché international du luxe est porté par la bonne santé des principaux groupes français du luxe (KeringHermèsL’OréalLVMH), en tête des classements internationaux qui contribuent à maintenir le succès du secteur sur le marché domestique et mondial.

Le marché français est historiquement soutenu par l’activité touristique, perturbée cette année par les mouvements sociaux de début et de fin d’année, qui ont notamment impacté le secteur de l’hôtellerie (REVPAR en baisse de -10 % sur la période de janvier à octobre pour la catégorie « Luxe et Palace »). Cependant, l’arrivée d’une clientèle à haut pouvoir d’achat après la mise en place du Brexit, et l’appétit des nouvelles générations pour ce secteur, devraient constituer un relais favorable au maintien de l’activité.

L’évolution de la situation sanitaire en Chine constitue un nouveau facteur de risque dont les incidences pourraient fragiliser le secteur dans les prochains mois à double titre : baisse des flux touristiques et ralentissement des ventes en Asie.

Le marché parisien a été particulièrement actif en 2019 en termes d’ouvertures, avec une hausse en nombre de 28 % par rapport à 2018. La part de créations de boutiques a retrouvé son niveau de la décennie précédente, avec un peu plus de la moitié des ouvertures de l’année. La rue Saint-Honoré s’impose à nouveau en tête des artères les plus attractives du pays, et concentre près de la moitié des opérations parisiennes (cumul inaugurations et signatures), loin devant les autres artères du classement.

Malgré un nombre d’engagements pris en 2019, en baisse de près de 60 % par rapport à 2018, toutes les artères n’ont pas été logées à la même enseigne, certaines rues parisiennes ne se voient pas affectées par cette inversion de tendance. « La rue Saint-Honoré restera vraisemblablement sur le haut du podium en 2020/2021. Les Champs-Élysées, dont la métamorphose s’observera à travers l’arrivée d’acteurs majeurs du luxe, pourraient challenger le classement sur le segment des flagships ».

Malgré un ralentissement des engagements pris par les principaux groupes du luxe sur les opérations réalisées en 2019, on peut s’attendre à un accroissement de leur activité en 2020, dû à la nécessité pour certaines marques de réajuster leur positionnement sur le marché parisien : de quoi alimenter le dynamisme du marché dans les années à venir.

Comments (0)